L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum
L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République
Forum politique: Soutien au président Macky Sall
 
L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue sur le forum de l'APR 
" Grâce présidentielle accordée à Monsieur Karim Wade c'est un acte humanitaire"   Coulibaly Zaccaria~~ Le projet très ambitieux du Président Macky SALL: Le Plan pour un Sénégal Émergent  PSE ~~  La Diaspora soutien le Président Macky SALL ~~ www.macky2012.com est le site officiel de L' Alliance Pour la République. ~~ 
~ ~ PSE = SNDES + Yonnu Yoxute ~~ 
:: Blanchiment de l’argent de la Bceao de Korhogo et de Bouaké ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum -> l' économie et les finances -> Finances
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sengenis
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2008
Messages: 201
Localisation: Canada
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre
nombre de messages: 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 18 Fév - 01:13 (2009)    Sujet du message: Blanchiment de l’argent de la Bceao de Korhogo et de Bouaké Répondre en citant

Dans un communiqué reçu hier à la rédaction, le professeur Malick Ndiaye au nom de la Cellule d’initiatives des intellectuels du Sénégal (Ciis) prend la défense du directeur de publication de 24 Heures Chrono, El Malick Seck, dans l’affaire du blanchiment d’argent pour lequel il est inculpé et placé sous mandat de dépôt. Pour le sociologue, à la tête de la Ciis, il faut une Commission d’enquête indépendante pour que l’affaire soit définitivement éclairée.

Revoilà le professeur Malick Ndiaye ! L’homme qui s’était signalé dans la bataille contre les Ape (Accords de partenariat économique), se lance dans une série d’interrogations qui interpellent la justice dans l’affaire El Malick Seck, notamment les révélations de ce dernier sur l’argent de Korhogo en Côte d’Ivoire. «N’est-il pas temps de mettre en place une Commission d’enquête indépendante ouest-africaine et un Jury d’honneur pour tirer cette affaire récurrente du blanchiment de l’argent de la Bceao (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest) au clair, dans un sens ou l’autre ?» Pour le Comité d’initiative des intellectuels du Sénégal (Ciis) dirigé par le professeur de Sociologie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, il est temps de parler de «cette question taboue», pour mettre définitivement la lumière sur l’histoire de blanchiment d’argent supposée. Malick Ndiaye ne veut plus que des journalistes soient convoqués ou emprisonnés parce qu’ils ont simplement évoqué la question, en rapportant les propos d’un tiers. «Il n’est pas interdit, en effet, de se demander en quoi un commentaire de propos rapportés par un tiers équivaudrait à une «accusation sans preuves», donnant lieu à des poursuites judiciaires soutenues et vigoureuses, qui n’ont pas été intentées dans des affaires voisines ou similaires, ayant défrayé la chronique.» Pour le Comité d’initiatives des intellectuels du Sénégal, tout cela ressemble à une tentative d’entretenir un champ de confidentialité dans le pays et d’opacité qui frise le déni de justice.
Les questions auxquelles qu’il faut répondre, d’après le Ciis, sont celles-ci : «L’argent du casse de la Bceao de Korhogo, de Bouaké et d’Abidjan a-t-il oui ou non été blanchi au Sénégal ?» Si oui, par qui et pour quelles raisons?, se demande le Ciis. Et subséquemment, que prévoient les lois du Sénégal au cas où le crime serait constant et avéré ? Quels en sont les auteurs et les complices ? Mais, le pouvoir n’en fait rien et préfère visiblement «briser une plume», regrette Malick Ndiaye. «Partant, le fait d’entamer une procédure d’urgence judiciaire contre un journaliste qui rapporte des propos d’un tiers, en lieu et place de mener l’enquête en vue d’éclairer l’objet même du litige, pose problème.»
C’est sous ce rapport que la corporation de la presse est interpellée, estime Pr Ndiaye, car la liberté d’expression est menacée.

S: sudquotidien.sn

delfa@lequotidien.sn
_________________
il n'y a pas de citadelle imprenable, il n'y a que de citadelle mal assiégée
Je dirai: la nation sénégalaise est immense et exige de ses citoyens une grandeur


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Fév - 01:13 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum -> l' économie et les finances -> Finances Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com