L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum
L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République
Forum politique: Soutien au président Macky Sall
 
L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue sur le forum de l'APR 
" Grâce présidentielle accordée à Monsieur Karim Wade c'est un acte humanitaire"   Coulibaly Zaccaria~~ Le projet très ambitieux du Président Macky SALL: Le Plan pour un Sénégal Émergent  PSE ~~  La Diaspora soutien le Président Macky SALL ~~ www.macky2012.com est le site officiel de L' Alliance Pour la République. ~~ 
~ ~ PSE = SNDES + Yonnu Yoxute ~~ 
:: Contribution de Nene Tall: La politique est aussi l’affaire des femmes ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum -> APR/Yaakaar -> Communiqué du parti
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sengenis
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2008
Messages: 201
Localisation: Canada
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre
nombre de messages: 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 28 Mai - 08:27 (2011)    Sujet du message: Contribution de Nene Tall: La politique est aussi l’affaire des femmes Répondre en citant

La politique est aussi l’affaire des femmes 
  Depuis les indépendances, tous les pays africains reconnaissent, en principe, sur le plan politique, les mêmes droits aux hommes et aux femmes.
Cependant les systèmes  politiques au pouvoir ne facilitent toujours pas l’exercice intégral des droits politiques des femmes. Ainsi l’idéologie dominante en Afrique subsaharienne réside une subordination  des femmes allant souvent  de pair avec l’exclusion de la sphère  publique  et en particulier de la sphère politique, réservée aux hommes. En plus des contraintes structurelles d’ordre culturel  et social, historique et législatif, la participation des femmes se heurte à des contraintes conjoncturelles. Le désintérêt qu’elles manifestent pour la chose politique et leur difficulté à s’y investir tiennent parfois à la vie politique telle qu’elle est exercée par les pouvoirs en place : la violence qui a entouré les pratiques politiques, la trahison, le clientélisme… Au Sénégal, loin de nous l’idée de défendre cette coquetterie politique  qui est la loi sur la parité qui n’a d’ailleurs pas sa raison d’être dans la mesure où dans le préambule de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes il est noté que « les Etats parties aux pactes internationaux relatifs aux droits de l’homme et de la femme dans l’exercice de tous les droits économiques, sociaux, culturels, civils et politiques ». il est aussi rappelé dans le préambule que « la discrimination à l’encontre des femmes viole les principes de l’égalité des droits et du respect de la dignité humaine, qu’elle entrave la participation des femmes dans les même conditions que les hommes, à la vie politique, sociale, économique et culturelle de leurs pays, qu’elle fait obstacle à l’accroissement du bien être, de la société et de la famille et qu’elle empêche les femmes de servir leur pays et l’humanité dans toute la mesure de leurs possibilités ». Dés lors l’Etat du Sénégal ayant déjà signé cette convention n’avait pas besoin de « bluffer » les femmes en faisant voter la loi sur la parité avec tout le tintamarre qui s’y est accompagné, loi qui n’est d’ailleurs pas appliquée comme il se doit. Et encore qu’est ce que ma tante cultivatrice vivant à Koungheul peut bien gagner avec cette loi ? La femme qu’il faut à la place qu’il faut serait beaucoup plus raisonnable et responsable ; nous roulons pour la compétition des COMPETENCES            entre homme et femme. Et mieux encore dans le préambule de la constitution du Sénégal il est clairement reconnu que le rejet de toute forme de discrimination de la personne humaine lié à son sexe, race ou religion est avéré. La politique reste encore un domaine presque exclusivement masculin ou existent de nombreuses discriminations, institutionnalisées ou de fait entre hommes et femmes. Ainsi, la participation des femmes aux prises de décisions politiques est à l’évidence un des enjeux prioritaires de la lutte pour une forte dose féminine dans les responsabilités  politiques et étatiques. Dans son discours de rupture du 1er Décembre 2008, le Président Macky sall disait aux « femmes du Sénégal, des villes et des campagnes, des maisons et des marchés, des universités et des entreprises, des partis politiques comme de la société civile : l’APR yakaar vous exhorte à tenir le pari d’un meilleur avenir pour le Sénégal ». Il ne s’est pas arrêté au discours car respect et considération  sont donnés aux femmes du parti ; leur forte présence dans le directoire, la nomination d’une femme à la tête du Mouvement des Elèves et Etudiants Républicains (MEER) en la personne de Mme Thérèse Faye Diouf, une brave dame qui de jour en jour fait ses preuves, peuvent entre autre être des illustrations. Cette attention particulière montre une volonté de pallier la faible contribution des femmes à la gestion des affaires de la cité, ressentie, à juste titre comme une injustice. Raison pour laquelle chères sœurs de l’APR nous devons tout faire pour mériter cette considération. De ce  fait la formation doit être un atout privilégié pour passer du stade d’animatrices folkloriques à celui d’actrices politiques, c’est la seule condition à  cette libération pour une affirmation de soi. Nous devons éviter ce que le Président Wade donnait comme prétexte lors de la formation du 1er gouvernement « j’avais regardé autour de moi, je ne voyais personne, il y avait très peu de femmes autour de moi ». Mais aussi nous ne devons pas être celles là qui vont acheter des cuillères à 42000f ou des nattes à 50000f, celles qui alimentent clientélisme politique par des coupons de tissus (khartoum) ou des sacs de riz.  Notre parti, peut, à coup sure compter sur des femmes de valeurs à l’image de leur coordonatrice Mme Marieme Badiane qui est  un exemple et une référence pour toutes les étudiantes qui ont eu à fréquenter le département d’anglais et dont j’en fais partie. L’on sait que les qualités premières du leadership se décèlent dans l’état de la négociation et du compromis ; et les femmes possèdent des dispositions innées à la négociation. Certains assimilent ce don féminin à une utilisation abusive de leur charme personnel mais c’est de bonne guerre car tout le monde n’est pas femme. Nous devons mettre tous les atouts de notre coté et avec nous le camarade-Président Macky Sall pour le triomphe de la république au soir du 26 février  2012 inchalah.                                                                                        Néné Fatoumata Tall,
Membre de la convergence des jeunesses   républicaines 
www.macky2012.com
_________________
il n'y a pas de citadelle imprenable, il n'y a que de citadelle mal assiégée
Je dirai: la nation sénégalaise est immense et exige de ses citoyens une grandeur


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Mai - 08:27 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum -> APR/Yaakaar -> Communiqué du parti Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com