L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum
L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République
Forum politique: Soutien au président Macky Sall
 
L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue sur le forum de l'APR 
" Grâce présidentielle accordée à Monsieur Karim Wade c'est un acte humanitaire"   Coulibaly Zaccaria~~ Le projet très ambitieux du Président Macky SALL: Le Plan pour un Sénégal Émergent  PSE ~~  La Diaspora soutien le Président Macky SALL ~~ www.macky2012.com est le site officiel de L' Alliance Pour la République. ~~ 
~ ~ PSE = SNDES + Yonnu Yoxute ~~ 
:: communiqué commun apr /prc ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum -> APR/Yaakaar -> Communiqué du parti
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sengenis
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2008
Messages: 201
Localisation: Canada
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre
nombre de messages: 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 22:19 (2011)    Sujet du message: communiqué commun apr /prc Répondre en citant

COMMUNIQUE COMMUN APR/PRC 

 

L’Alliance Pour la République (APR)  a demandé à rencontrer le Parti de la Renaissance et de la Citoyenneté (PRC) pour échanger sur la situation du pays.
Le PRC a donné une suite favorable à cette demande, fidèle en cela à sa philosophie constante de respect et de disponibilité pour entretenir avec tous les acteurs politiques et de la société civile des rapports civilisés d’écoute, d’échange, de concertation et, si cela est possible, mener des actions communes sur des thématiques partagées.
            Le PRC remercie l’APR pour l’initiative prise de le convier à la présente rencontre, ce qui témoigne de son esprit d’ouverture  et du décloisonnement de sa pensée politique. Le PRC salue la contribution de l’APR dans le débat politique national, la défense des institutions et des intérêts des populations des villes, des campagnes et de la diaspora, ainsi que son ancrage dans le tissu social national.
            L’APR félicite et remercie le PRC qui a répondu favorablement à son invitation. L’APR salue l’esprit de mesure, de courage et de responsabilité du PRC dans la défense des idéaux de la République et pour la sauvegarde des intérêts des populations.
            Ce mercredi 30 mars 2011, au siège du PRC, les deux partis, ont eu des échanges approfondis sur la situation du pays. Ils conviennent, dans le respect de leur distribution actuelle sur l’échiquier politique, de maintenir les rapports qu’ils viennent de nouer, dans l’intérêt exclusif du peuple sénégalais, pour la paix, la stabilité et le développement du pays.
            Les deux partis ont focalisé leurs échanges sur les valeurs démocratiques partagées et le souci commun de tout faire pour garantir au Sénégal une évolution pacifique et démocratique axée sur le respect scrupuleux des aspirations et de la volonté librement exprimée des populations.
            L’APR et le PRC manifestent leur totale compréhension des souffrances, des frustrations et des colères manifestées bruyamment, dans la dignité, par les Sénégalaises et les Sénégalais. La légitimité du pouvoir politique se juge et se jauge en premier lieu au respect que celui-ci accorde au peuple et à la satisfaction de ses besoins.
            Dans le contexte de veillée électorale prolongée en direction du 26 Février 2012, l’APR et le PRC mettent en avant les préoccupations ci-après :   
1.     Une totale transparence du processus électoral. A cet effet tous les acteurs politiques, de la société civile et les bailleurs doivent être associés à toutes les étapes préélectorales et électorales jusqu’à la proclamation des résultats. L’inscription des citoyens demandeurs, y compris ceux établis à l’étranger,  sur les listes électorales est une exigence de premier ordre. Toute manipulation intolérable du processus électoral pourrait conduire le pays dans une situation comparable à la tragédie du peuple ivoirien.
2.     L’Etat doit garantir à tous les acteurs politiques et à tous les citoyens la sécurité nécessaire au libre exercice des activités politiques et démocratiques sur toute l’étendue du territoire national. Les partis politiques qui mettent en œuvre, dans l’ordre et la discipline, les prérogatives légales reconnues  ont droit à une égale protection des forces de la sécurité publique.
3.     Tout parti politique ou tout groupe de citoyens se rendant coupable de menaces, de provocations, ou d’actions violentes à l’égard d’autrui doit être poursuivi et traduit en justice pour que ne prospère pas l’escalade des violences que l’impunité appellerait inévitablement.
4.     La Justice doit assumer ses missions régulatrices en sanctionnant de manière exemplaire les troubles à l’ordre public,  de quelques bords politiques qu’ils viennent. Elle doit cesser d’être l’objet d’une instrumentalisation du pouvoir politique. Dans presque toutes  les élections passées  et récentes, ici au Sénégal et ailleurs en Afrique, la Justice a souvent participé ou couvert les holdups électoraux.
5.      Les citoyens avertissent qu’ils ne toléreront plus ce qu’ils ont vécu jusque là dans l’impuissance. Personne ne doit souestimer la volatilité de l’environnement électoral dans lequel le pays est installé. Le pouvoir politique doit faire preuve de sang froid et de responsabilité dans cette période de surpression. La preuve a été encore donnée récemment que les autorités de l’Etat cèdent facilement à la panique, ce qui peut engager le pays dans  une dangereuse spirale de violences.
6.     Les demandes sociales des populations interpellent le pouvoir, prompt à faire dans la mégalomanie et le tapage publicitaire, recherchant des effets électoraux par un usage abusif des ressources publiques sans se soucier des coûts pour la nation.
7.     Le peuple n’exige pas seulement le droit de manifester contre ses droits bafoués et ses besoins insatisfaits. Il exige avec de plus en plus de fermeté que la Direction politique de l’Etat apporte des réponses conformes aux attentes légitimes des citoyens, qu’elle fasse preuve de modestie et gère les ressources du pays avec compétence, intégrité, équité et efficacité.
Les deux partis appellent les citoyens au renforcement de leur mobilisation, chacun dans le cadre qu’il a librement choisi, dans la paix et la détermination, sans violence et sans accepter de subir la violence, pour effectuer,  librement, le 26 Février 2012, les choix qui engageront le devenir de la Nation.
            Le Sénégal a besoin de paix, de sécurité, de sérénité et de travail. Il a surtout besoin de dirigeants politiques dévoués à la cause du peuple, intègres, impartiaux, respectueux des diversités et des équilibres du pays qui a besoin d’un Etat au service des populations. La restauration de la morale publique et de l’éthique républicaine sera au cœur du renouveau national.
 

 

Vive le Sénégal  
 

 

Fait à Dakar le 30 Mars  2011 
_________________
il n'y a pas de citadelle imprenable, il n'y a que de citadelle mal assiégée
Je dirai: la nation sénégalaise est immense et exige de ses citoyens une grandeur


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 22:19 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'APR/YAAKAAR Alliance Pour la République Index du Forum -> APR/Yaakaar -> Communiqué du parti Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com